38 bis, Avenue de La Marne56100 LORIENT

09.00 - 17:00Lundi -Samedi

02 97 64 20 01

Remue-méninges suivant la Galette des Rois 2019

La rencontre « REMUE- MÉNINGES » du 04 février 2019
Avant la DICTÉE, attendue par tous, quelques exercices d’ « échauffement » des neurones, suivis d’un court QCM ont été proposés :

ÉCHAUFFEMENT
I / En utilisant correctement toutes les lettres données (les prendre de gauche à droite) : C H G L V E R A S E U R A L, former DEUX MOTS qui, dans la réalité, sont plutôt – – – « INCOMPATIBLES » !
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
II / Dans le mot FÉVRIER, découvrir a) un personnage de conte ; b) ce que l’on peut trouver dans une certaine galette ; c) un bac pour plongeur ; d) un prénom ; e) un lac américain.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
III / Des chiffres  (ils font peur à certain(e)s !) : un bon exercice de remue- méninges
Parmi les nombres donnés , en existe-t-i un ou plusieurs répondant à tous les critères suivants : ne pas être divisible par 3, ne contenir ni le chiffre 5 ni le chiffre 9, être inférieur à 600, ne pas être pair .

110    151    209

327    501    648

  441    641     137

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Q C M

Le nom « SATURNE » désigne :

a) l’ancien nom du plomb b) le nom d’une planète de notre système solaire c) le nom d’un personnage de la mythologie romaine.
La correction de cet exercice nous a conduit à des explications enrichissantes et à une histoire de – – – « galette » (voir ci- après).

Histoire de Galette, au Remue- Méninges du lundi 04 février 2019
Au cours du mois de janvier , beaucoup d’entre nous ont partagé la Galette des Rois , qu’ elle soit à la frangipane ou aux pommes ! Ceux dont la part contenait la fève- figurine ont été sacrés « rois » et, très applaudis, ont coiffé une couronne dorée.

Mais, d’où vient vraiment cette tradition ? Quid de la fève  et de son vrai rôle ?
Les 22 participants (résidents et non- résidents) ont découvert (ou redécouvert) les réponses lors de la rencontre « Remue- Méninges » de ce premier lundi de février – – –
Pour cela, ils ont dû faire vagabonder leurs neurones à travers les âges et remonter le fil du temps, bien avant notre ère, jusqu’ à l’ Antiquité romaine  et à ses « Saturnales ».

Celles – ci étaient de grandes réjouissances qui se déroulaient entre la fin décembre et la mi – janvier de notre calendrier actuel. Elles étaient données en l’ honneur de SATURNE*, qui présidait la période pendant laquelle la durée du jour s’allongeait régulièrement après le solstice d’ hiver. Pendant ces fêtes, de grands gâteaux étaient confectionnés par les familles romaines. Ceux qui étaient destinés aux esclaves contenaient une (vraie) fève. Les parts étaient tirées au sort. Celui qui « tirait » la fève devenait alors le  « roi d’ un jour » et disposait du pouvoir d’exaucer tous ses désirs pendant la journée (comme donner des ordres à son maître) avant de retourner à sa vie servile ou, quelquefois, mis à mort.
*(Selon la mythologie romaine, – qui s’ est inspirée de la mythologie grecque – , SATURNE (Cronos chez les Grecs) était l’ un des fils du dieu du Ciel (Uranus) et de la déesse de la Terre ( Gaïa). C’ était un Titan, c’est- à- dire qu’il appartenait aux divinités primordiales géantes qui ont précédé les dieux de l’ Olympe)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

DICTÉE

Irrésolutions !

Au fil des ans qui passaient, combien de bonnes résolutions * cet ingénu s’était- il vaillamment imposées* aux prémices tant attendues de chaque nouvelle année ! – – – Fumer moins d’un demi-paquet par jour, pratiquer un footing journalier – voire une rando bimestrielle avec des copains – , mettre de temps en temps la main à la pâte comme laisser son appartement dans l’état il eût aimé le trouver en entrant – – – Hélas ! rien n’y faisait et les Rois n’étaient pas tirés qu’il les avait déjà oubliées*. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Or lui-même, en son for intérieur, avait fini par ne plus y croire. Reprenait* alors, immuable, le cours * des choses, dans l’attente de la prochaine Saint- Sylvestre. Qui sait ? Un jour, peut-être, atteindrait- il l’âge de raison. A supposer qu’il existât, ce dont son entourage commençait à douter.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.