38 bis, Avenue de La Marne56100 LORIENT

09.00 - 17:00Lundi -Samedi

02 97 64 20 01

Lecture « Autour d’un livre »

Des heures à laisser filer le temps ! Eh oui ! nous lisons aux Hespérides, comme le récit de cette héroïne Sonietchka d’une écrivaine russe Ludmila OULITSKAIA :

On pourrait croire que cette jeune femme passionnée de lecture qui « tombait en lecture comme on tombe en syncope, ne reprenant ses esprits qu’à la dernière page du livre » vivait pour elle, passant des heures dans la fiction, loin des réalités. Niet ! Niet ! notre Sonietchka témoigne d’une grande empathie pour les personnes qu’elle aime et qu’elle rencontre.

Elle connaîtra des épreuves, des trahisons, mais assumera avec beaucoup de bonheur et de plénitude sa maternité, malgré les heures sombres et tragiques que la Biélorussie sous régime communiste, traversera …. Une sorte de grâce en elle ! qu’elle nous communique….

Puis, d’autres heures                          

s’écouleront en compagnie de l’humour, et de notre incontournable Aurélie VALOGNES qui nous scotche avec « Nos adorables belles-filles » : un verre de chouchen – attention l’abus d’alcool nuit à la santé ! – et une part de kouign-amann et voilà un rayon de soleil volé à la Bretagne !

Des heures d’insouciance passées dans cette famille un peu déglinguée, c’est chaleureux, plein de messages, dame ! on va pas se prendre la tête, mais on va pas non plus bouder un réveillon de Noël avec son lot de surprises ! tout ce monde-là est à nous, plus un chien dont personne ne veut, wouahou …

L’humoriste Alan BENNETT nous séduira aussi avec « La mise à nu des époux Ransome » : Comment vous feriez, vous, si vous trouviez votre appartement vide, que dis-je, vidé de tout son contenu, rideaux, moquette, plinthes … jusqu’au papier de toilette ? Juste pendant les quelques heures où vous avez assisté à un concert.

Bon on va pas vous entretenir de la Relève de la Garde, ni de la couleur bleu canard du chapeau de la Reine Elisabeth, ni même de dégustation de fish and ships (miam !), pourtant d’emblée, on sait qu’on baigne dans l’humour anglais pur jus.

On va observer aussi que finalement Madame surmontera ce cambriolage avec presque du bonheur, découvrant une nouvelle face de son quartier et de ses échoppes récentes, s’ouvrant sur une infinité de petites choses inconnues d’elle, elle passera des heures à fureter, alors que Monsieur plus attaché à son quant-à-soi et à ses petites habitudes, remontera plus difficilement la pente, non sans se faire plaisir lui aussi.

Mais alors qu’ils ont, l’un et l’autre, passé des heures à refaire leur vie, vous savez quoi ? Eh bien ce cambriolage ne leur était pas destiné : il était destiné à des voisins !!!

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.