38 bis, Avenue de La Marne56100 LORIENT

09.00 - 17:00Lundi -Samedi

02 97 64 20 01

La Tchatche du Ponant de mai 2022

Revue d’actualités éditée par et pour les résidents des Hespérides à Lorient. Introuvable en kiosque. N° 16 mai 2022

Le temps du muguet ne dure jamais plus longtemps que le mois de mai” Francis Lemarque

……………………….. Ce superbe mois d’avril a inspiré le Karaoké du mois. Le Maître Charles Trenet nous a fait chanter comme l’oiseau : Quand le printemps revient d’exil

Gilbert Bécaud, lui, s’était égaré en ville pour nous confier :

Ici l’amour c’est intellectuel, T’as l’air d’un voyou, Quand t’es … naturel

Il doit leur manquer, Le parfum des prés, Qui est si important,

Pour le … sentiment

Alors, de retour chez lui, il retrouve : La fille à Mathurin, Quand tu lui plais, tu lui plais bien

Et le meilleur de la Saint-Jean, Tu le danseras dans les champs

Quand Jules est au violon, Et Léon à l’accordéon

Faudrait avoir un’ jamb’ de bois, Pour ne pas danser la Polka

Ça nous a donné envie de chanter

avec Michel Fugain :

Fais comme l’oiseau

Ça vit d’air pur et d’eau fraiche, l’oiseau

Et rien ne l’empêche, l’oiseau

D’aller plus haut…

Et joie et bonne humeur pour tout l’après-midi,

avec les nombreuses chansons choisies par les participants.

(extrait d’Economitips, site internet)

Les arnaques d’antan et de maintenant

Paris, 1925. Réunis dans le restaurant de l’hôtel de Crillon, cinq ferrailleurs se voient proposer une affaire en or par Victor Lustig. Cet employé de la ville de Paris leur permet rien de moins que d’acheter le fer de la tour Eiffel !

À l’époque, la “Dame de fer” est en mauvais état, car la ville rechigne à payer ses frais d’entretien. Le fonctionnaire explique alors aux ferrailleurs que les autorités ont pour projet de démonter le monument !
Et que pour ne pas gâcher tout ce beau fer, elles ont décidé de le vendre au plus offrant. Mais attention, ajoute Victor, tout doit se faire dans le plus grand secret. Sinon, les Parisiens risqueraient de s’émouvoir de l’opération. L’un des cinq hommes d’affaires, André Poisson, est très intéressé. Après le repas, il va donc visiter le monument avec Victor, pour s’assurer de la qualité du fer.

Le ferrailleur est conquis : tope-là ! Ce qu’il ne sait pas, c’est que Victor n’est pas du tout employé à la ville de Paris, et que la Tour Eiffel n’est pas à vendre. En fait, Victor Lustig a tout inventé !

Avec son escroquerie, Victor a poussé très loin “l’asymétrie d’information”. En affaires, c’est une situation où le vendeur détient des informations que l’acheteur n’a pas. Cela fausse l’échange et peut entraîner de gros problèmes pour l’acheteur. Par exemple, quand une personne vend sa voiture d’occasion, elle connaît très bien ses défauts et peut oublier de les dire à l’acheteur. Bon, là, Lustig ment carrément, c’est une “tromperie” et c’est puni par la loi ! Victime de ce mensonge, André Poisson… mord à l’hameçon. Il verse une partie de l’argent à Lustig, qui lui demande même un pot-de-vin, avant de se volatiliser. Mais, honteux de s’être laissé berner, il ne porte pas plainte. Quelques jours plus tard, le ferrailleur comprend qu’il a été trompé, Lustig part se cacher aux États-Unis où il entame une carrière de faux-monnayeur. Mais la justice américaine ne tarde pas à percer l’escroc à jour. Pour Lustig, c’est direction la prison, où il finira ses jours derrière des barreaux… en fer … Quelle jolie tour… de passe-passe !

Et cette arnaque plus récente en Bretagne: Une société se présentant comme le Bureau Régional de l’Habitat (prétendument mandatée par la Région Bretagne) démarche des citoyen·nes en proposant des diagnostics énergétiques, et appelle les propriétaires pour l’isolation à 1 euro ou pour d’autres contrôles ‘présentés comme obligatoires’. Il s’agit d’une escroquerie, cette société n’étant pas une émanation de la Région ! Amis retraités, méfiez-vous.

« Crime gourmand à Saint-Malo » Jean-Luc BANNALEC

Si vous aimez lire les policiers, en voici un qui devrait vous titiller les papilles ; rien que son titre « Crime gourmand à Saint-Malo » vous met l’eau à la bouche. Et l’on y découvre, pour le plus grand plaisir de notre palais breton, l’existence à Saint-Malo de « La Maison du Beurre » qui recèle une pièce majeure « la vitrine à beurres » où s’érige une étonnante montagne de beurre : autour de la classique demi-sel qualité bretonne, de jolis paquets de différentes variétés : aux oignons de Roscoff, aux algues avec des tons rouges, au piment d’Espelette, ou encore au poivre de Sichuan … L’histoire du beurre et de sa fabrication, que voici, vous y est contée : »Vers 6000 avant J-C, les chasseurs-cueilleurs nomades d’Asie et du Proche-Orient remarquèrent qu’une crème particulière se formait lorsqu’on brassait du lait. Ils avaient découvert le beurre.

Dans le monde entier ou presque, le beurre est devenu l’aliment gras de base pour toute préparation culinaire – exception faite du bassin méditerranéen, où l’huile d’olive remplit cette fonction … Une forme de marketing a fait qu’on a prêté à l’huile d’olive toutes les qualités et au beurre tous les défauts. Mais le bon beurre, comme le prouvent les recherches les plus récentes, est excellent pour la santé. Il est synonyme d’une cuisine raffinée. Ce rejet injuste du beurre a commencé avec les Romains et les Grecs qui le nommaient « le gras des

Barbares ». A l’inverse de beaucoup d’autres civilisations, les Egyptiens, les Phéniciens, les

Carthaginois, ou toutes celles du nord ou du centre de l’Europe, qui consommaient du beurre …

Au Moyen Âge, l’Eglise interdit la consommation de beurre pendant les périodes de jeûne. C’est

Anne de Bretagne qui obtint le droit pour sa cour, comme pour tout le duché, de consommer du

beurre toute l’année.

De plus, le beurre a longtemps été utilisé dans les cosmétiques comme produit miracle, jusqu’au XXème siècle … L’un des plus anciens secrets du savoir-faire liés à la production du beurre relève d’une technique consistant à brasser le lait avec énergie et précision afin d’extraire le plus possible d’eau, pour réduire ainsi le beurre à son essence. Pour finir, il est travaillé avec des outils en bois spécifiques, ce qui lui donne sa consistance soyeuse … Mais le plus important, c’est le choix du lait. D’une qualité et d’une fraîcheur extraordinaires, le beurre a un goût différent à chaque saison, marqué par les nombreuses variétés d’herbes et les arômes des pâtures où paissent les vaches élevées en bio, bien sûr …

Qui a goûté le beurre au yuzu ? C’est un fruit légèrement amer, hybride de mandarine et de citron. …

Une dictée de l’animation Remue-Méninges

Quel drôle d’accent ! … Il est vrai que tout en rendant l’abîme plus profond, je fais la voûte plus légère et la tête moins bête. D’aucuns diront donc que je suis un hors-la-loi, puisque, apparemment, je n’obéis à aucune règle, que je suis là pour embêter, pour faire faire une faute idiote … Avant d’être mis

en cage et oublié par le moule froid et pratique d’aujourd’hui où il n’y a plus de place pour un accent fait d’imitation, j’aimerais savoir si je dérangeais vraiment à vouloir rester sur certains mots. Si devenir un diacritique issu de deux autres accents pour remplacer un vieil « s » volatilisé,

était à ce point idiot. Si oui, alors détruisez-moi, changez tous ces mots qui

existèrent si longtemps sous mon règne grossier. Dites même à vos

arrière-petits-enfants que je n’ai jamais vraiment vécu. Après tout, je n’ai été

peut-être, qu’un chapeau désuet, ridicule, inutile, bon à mettre sur le carreau.

… Rions! … Les enfants font la queue à la cafétéria d’une école catholique pour le déjeuner. Au sommet de la table il y a un gros tas de pommes. La religieuse a fait une note et l’a posée sur le plateau de pommes: “Ne prenez qu’une seule, Dieu vous observe.” Plus loin dans la file d’attente, à l’autre bout de la table, se trouve une grande pile de biscuits aux pépites de chocolat, sur laquelle un enfant a écrit : “Prenez tout ce que vous voulez, Dieu observe les pommes ».  

Le Président Emmanuel Macron et son deuxième mandat : il commence fort, le 1er mai tombe un dimanche !

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.